La rendre durable

Solins extérieurs de puits de lumière

Les puits de lumière doivent être dotés d’un solin approprié pour dévier l’eau et prévenir les fuites. Selon le matériau utilisé pour l’extérieur de la toiture, des bardeaux ou des tuiles étroites, les exigences de solin varient. Si l’inclinaison du toit est comprise entre 9 et 18°, vous aurez probablement besoin d’un solin incurvé pour augmenter le rythme auquel l’eau est déviée du puits de lumière. Pour les applications où au moins deux puits de lumière sont joints, un meneau ou un solin de traverse sera nécessaire pour canaliser l’eau entre les unités. Et pour les pentes de toit de 60 à 80°, une feuille d’étanchéité auxiliaire devra être installée au-dessus du puits de lumière pour le protéger des éventuels écoulements importants.

Il est important de noter que bon nombre de ces exigences de solins différents ou uniques nécessiteront une modification de la taille ou de la forme de l’ouverture brute. Assurez-vous de respecter toutes ces exigences avant de procéder à l’installation.

Sceller le support de seuil des portes d’entrée et des portes-fenêtres coulissantes
Tout d’abord, appliquez trois couches continues d’1/4 po de produit de calfeutrage le long du support de seuil. Ceci créera un joint continu entre le support de seuil et le côté inférieur du seuil pour prévenir les fuites d’air et d’eau sous le cadre. Puis inclinez la porte d’entrée vers le haut pour l’insérer en vous plaçant du côté extérieur. LA moulure de brique doit reposer contre le revêtement mural.

Cales

Les cales sont utilisées pour caler un produit en place. Ils permettent à l’installateur de s’assurer que l’unité est à niveau, à l’équerre et constituent un support solide.

La largeur des cales doit être d’environ 2 po (50 mm) et deux cales doivent être placées à chaque zone de calage, l’une de l’intérieur et l’autre de l’extérieur pour soutenir la mise à niveau dans toute la profondeur du cadre. Les cales en cèdre doivent être fabriquées à partir de cèdre de 1ère catégorie au moins pour minimiser les fissures.

La première étape consiste à utiliser des cales sous le seuil pour le mettre à niveau à l’horizontale. Habituellement, les cales sont placées à intervalles de 16 po (400 mm).

Une fois à l’horizontale, l’installateur doit mettre à niveau et fixer l’unité à la verticale en plaçant des cales de chaque côté entre le cadre et l’ouverture brute Des cales doivent être placées près du haut et du bas en plaçant une cale au milieu et à une distance maximale de 24 po (600 mm) les unes des autres. Les cales ne doivent pas être placées là où elles pourraient comprimer le cadre.

Dans la plupart des cas, les cales ne doivent pas être utilisées en haut ou le long de la partie supérieure du cadre car le mouvement d’un bâtiment classique peut affecter le fonctionnement adéquat des pièces mobiles.

Il est également important vérifier que le seuil est étanche après l’installation des cales.

Dernière vérification

Une fois fixé à l’aide de cales, mais avant que les fixations aient été installées, vérifiez l’équerrage, l’aplomb, la verticalité et l’horizontalité et que toutes les pièces mobiles et mécanismes de verrouillage fonctionnent adéquatement et librement.

Fixations

Anodisées ou anticorrosion, les vis sont les fixations de premier choix. Elles doivent être insérées au centre de chaque cale ou dans la bordure de clouage si elle est fournie.

Vérifiez à nouveau que tout est à l’équerre, nivelé et d’aplomb et que toutes les pièces mobiles et touts les mécanismes de verrouillage fonctionnement toujours adéquatement et librement. À ce moment, coupez les extrémités protubérantes des cales et isolez.