La perte de chaleur

Qu’est-ce que c’est?

C’est une des premières lois de la nature selon laquelle l’énergie thermique se propage des endroits chauds vers les endroits plus froids. Dans le cadre des portes d’entrée, des portes-fenêtres coulissantes et des puits de lumière, la perte de chaleur est la migration de l’énergie thermique de l’intérieur de la bâtisse vers l’extérieur à travers différents éléments. Elle se produit de 4 façons différentes : radiation, conduction, convection et fuite d’air- et il n’existe aucune façon de les éviter. Nous ne pouvons que ralentir ces processus.

La perte de radiation se produit à travers le vitrage et représente généralement 66 % de la perte de chaleur totale d’une unité vitrée ordinaire. Le verre ordinaire renvoie l’énergie thermique aux surfaces plus froides, c’est pourquoi on dit qu’il a une grande émissivité. Les revêtements à faible émissivité appliqués sur le vitrage font partie des technologies élaborées pour contrecarrer cette perte de réchauffement par rayonnement.

 

 

La perte par conduction se produit essentiellement par les angles de la vitre ainsi que le châssis et le cadre. Les progrès réalisés en matière de vitrage pour la construction, l’utilisation d’espaceurs isolants par exemple, et dans la construction des cadres, comme l’amélioration des isolants thermiques, peuvent réduire la perte de conduction dans une large mesure.

 

La perte par convection est causée par le déplacement de l’air entre les couches de vitrage. Le mouvement de convection, ou la montée et la descente d’air entre les couches de verre en se réchauffant d’abord et en refroidissant ensuite, transmet la chaleur de l’intérieur chaud au côté extérieur plus froid. D’autres gaz, tels l’argon ou le krypton, sont utilisés pour remplacer la couche d’air entre les panneaux car ils renvoient moins de chaleur. La largeur optimale de l’espaceur pour minimiser la perte de chaleur est d’1/2 po (13 mm) pour l’air et l’argon et de 3/8 po (10mm) pour le krypton.

 

Les fuites d’air contribuent largement à la perte de chaleur. Les fenêtre mobiles perdent habituellement plus d’air que les fenêtres fixes et la majeure partie des fuites d’air se produit entre le châssis et le cadre. Le joint entre les panneaux et les portes-fenêtres coulissantes au milieu du cadre constitue également une source importante de fuite d’air.

L’installation joue également un rôle crucial dans l’ampleur des fuites d’air. Une installation inadéquate ou peu soignée, une mauvaise isolation et un agent d’étanchéité inadéquat entre le périmètre extérieur du cadre et l’ouverture brute constitueront des sources importantes de fuite d’air.