Autres facteurs affectant la condensation

Installation adéquate

L’installation professionnelle contribuera à réduire le risque de condensation. Les portes d’entrée et les puits de lumière doivent être installés le plus prêt possible du revêtement intérieur. L’espace entre le cadre et l’ouverture brute autour du périmètre doit être complètement isolé. Et le joint entre le cadre et la surface du mur doit être scellé du côté intérieur et extérieur de la porte-fenêtre coulissante.

Emplacement des rideaux, stores et cantonnières

Les accessoires d’intérieur ne doivent ni empêcher ni entraver la libre circulation de l’air à la surface du vitrage. Toute restriction de mouvement engendrera un vent « nul » qui refroidira. Cet air plus frais réduira la résistance à la condensation et favorisera les ruissellements.

 

curtains2french

Les sources de chaleur

La plupart des maisons sont conçues et bâties avec des sources de ventilation de la chaleur placées dans le périmètre extérieur et souvent près des portes d’entrée, des fenêtres et des portes-fenêtres coulissantes. Ceci assure que la température de l’air sera plus élevée à cet endroit tout en obtenant l’effet désiré de résistance à la condensation. Il faut faire particulièrement attention à ne pas bloquer le mouvement non restreint de l’air chaud par des meubles ou des accessoires. Ceci aurait pour effet d’accroître le risque de condensation.

L’effet de cheminée et l’exposition au vent

La condensation est souvent pire au deuxième étage en raison de l’effet de cheminée et de l’exposition au vent. L’effet de cheminée se rapporte au fait que l’air chaud monte, c’est pourquoi l’air plus chaud et humide sera au deuxième étage. L’exposition au vent signifie que l’étage supérieur est exposé à des vitesses du vent plus élevées, engendrant des températures moins élevées à la surface des vitrages. Ces deux facteurs engendrent plus de condensation à l’étage supérieur de la maison.