Le contrôle de la condensation

À quoi bon?

Étant donné qu’une condensation excessive peut avoir de nombreuses conséquences néfastes dans la maison, du risque de dommages structurels au fil du temps jusqu’à la prolifération de mildiou et de champignons potentiellement nocifs, il est sage de prendre les mesures nécessaires pour la contrôler.

Réchauffer les surfaces internes de la fenêtre

L’une des façons d’augmenter la résistance à la condensation d’une fenêtre consiste à accroître sa capacité à réduire les pertes de chaleur par conduction et par convection, Les fenêtres dotées d’intercalaires à bris thermique, d’enduits à faible émissivité, de chargements de gaz ainsi que de châssis et de cadres non conductifs résistent davantage à la condensation. Les surfaces intérieures de ces fenêtres restent plus chaudes.

Abaisser l’humidité relative

La résistance à la condensation dépend également du contrôle de l’humidité à l’intérieur. Un niveau d’humidité relative supérieur à 40 % à l’intérieur, alors que la température extérieure est de -20 EC ou plus froide, peut entraîner de la condensation même sur une fenêtre éconergétique de qualité.

Il existe des moyens de réduire l’humidité, notamment la désactivation de l’humidificateur de la fournaise et le raccord de l’évent de la sécheuse à l’extérieur. On peut aussi utiliser le ventilateur de la salle de bains lorsqu’on se lave et celui de la cuisinière lorsqu’on cuit des aliments. Il faut éviter de trop arroser les plantes intérieures et de faire sécher le bois de chauffage dans la maison. Une corde de bois peut dégager plus de 270 litres d’eau.

Si le problème de condensation devient sérieux, le fait d’ouvrir une fenêtre pendant une courte période assurera une ventilation et abaissera le taux d’humidité. Si l’humidité excessive persiste, un système de ventilation mécanique, en dépit de son coût élevé, assurera un apport d’air frais et évacuera l’air stagnant 24 heures sur 24. Assurez-vous que l’appareil possède un récupérateur thermique et un contrôle de l’humidité relative.