Autres facteurs affectant la condensation

Installation adéquate

Une fenêtre installée par un professionnel, comme un entrepreneur certifié Window WiseMC, contribuera significativement à réduire les risques de condensation. Les fenêtres doivent être posées le plus près possible de la finition intérieure. L’espace entre le cadre et l’ouverture le long du périmètre devrait être complètement isolé. Le joint entre le cadre de la fenêtre et les murs intérieur et extérieur devrait aussi être scellé.

Emplacement des rideaux, stores et cantonnières

Les parures de fenêtres intérieures ne doivent pas nuire à la libre circulation de l’air à la surface de la fenêtre. Tout obstacle entraînera une «immobilisation» de l’air qui se refroidira. Et air plus frais altérera la résistance à la condensation de la fenêtre et augmentera les probabilités de «suintement».

 

curtains2french

Sources de chaleur

La plupart des maisons sont conçues et construites avec des sources de ventilation thermique sur leur périmètre extérieur et, souvent, sous les fenêtres. Ce mode de construction fait en sorte que la température de l’air ambiant est plus élevée à proximité des fenêtres, ce qui crée une meilleure résistance à la condensation. Il faut prendre garde que les meubles ou autres accessoires ne nuisent pas au déplacement constant de l’air, ce qui pourrait accentuer les risques de condensation.

Effet de cheminée et exposition au vent

La condensation est parfois pire à l’étage en raison de l’effet de cheminée et de l’exposition au vent. L’effet de cheminée découle du fait que l’air chaud monte.   L’air plus chaud et plus humide se retrouvera donc au deuxième étage. L’exposition au vent signifie que l’étage supérieur est davantage exposé au vent plus rapide, ce qui a pour effet d’abaisser la température du vitrage. Ces deux facteurs entraînent une condensation plus intense sur les fenêtres des étages supérieurs d’une maison.